Apprentissage ou professionnalisation ?

Dans le cas d'une formation en alternance, vous allez devoir signer un contrat tripartite entre vous, l'entreprise qui vous accueille, et l'école qui vous forme. 2 types de contrat existent : le contrat de professionnalisation ou le contrat d'apprentissage. On vous explique !

feu circulation au vert

Un contrat en alternance peut être mis en oeuvre à la condition :

  • d'avoir une entreprise qui recrute
  • d'avoir un organisme de formation/CFA
  • et en plus, dans le cadre du contrat de professionnalisation, un organisme financeur de la formation (OPCA)

Comment choisir ?

Le choix du type de contrat  d'alternance se fait selon plusieurs critères : les objectifs de formation, les besoins de l'entreprise, les aides financières possibles, votre profil mais aussi le rythme d'alternance souhaité entre les phases en formation et en entreprise. Ce choix doit idéalement se faire en concertation avec l’employeur (sachant que certains employeurs peuvent avoir une préférence très nette pour l'un des deux contrats).  Cependant, les organismes de formation ne proposent pas tous les 2 modalités, donc il se peut que vous n'ayez pas le choix du contrat.

Peu importe le cas dans lequel vous êtes, l'important est de toujours bien communiquer avec l'organisme de formation et l'entreprise pour connaître toutes les options possibles !

Quelles sont les différences ?

Tout d'abord ce qui est identique : votre statut ! Dans les 2 cas, vous êtes un salarié de l'entreprise et vous bénéficiez donc des mêmes avantages que les autres salariés de l'entreprise (congés payés, mutuelle,...).

Les différences entre ces deux contrats portent notamment sur la durée du contrat, la durée de la formation et la rémunération.

Il est dit que  :

  • le contrat d'apprentissage s'inscrit dans le parcours de formation initiale
  • le contrat de professionnalisation a pour objectif de compléter la formation initiale, et de favoriser l'insertion dans l'emploi par une qualification complémentaire ou supérieure.

Dans les faits, les objectifs de ces 2 contrats sont proches mais voici quelques modalités qui diffèrent :

  CONTRAT D'APPRENTISSAGE     CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION
Objectif
  • Obtenir un titre ou diplôme du CAP au Bac +5
  • Valider un diplôme, titre homologué ou qualification professionnelle de tout niveau reconnu par la branche professionnelle ou un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)
Public
  • Jeunes âgés de 16 à 29 ans
  • Pas d'âge limite pour : les personnes en situation de handicap, les projets de création/reprise d'entreprise, les sportifs de haut niveau
  • Jeunes de 16 à 25 ans
  • Demandeurs d’emploi de plus 26 ans 
  • Pas d'âge limite pour : les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) et les personnes ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion (CUI)
Durée
  • 1 à 3 ans (4 ans pour les travailleurs reconnus handicapés).
  • 6 à 12 mois (pouvant aller jusqu’à 24 mois pour des cas particuliers).
Rémunération
  • Entre 27% et 100% du SMIC selon votre situation (âge, niveau d'études...)

NB : ces revenus sont exonérés d'impôts  jusqu'à 18 473 euros par an (vous ne déclarez vos revenus qu'au dessus de cette somme)

  • Entre 55% et 100% du SMIC selon votre situation (âge, niveau d'études...)

NB : ces revenus sont imposables, vous devez les déclarer dans votre feuille d'imposition.

Lieu de formation
  • En Centre de Formation d’Apprenti (CFA)
  • En centre de formation
  • En formation interne à l’entreprise (sous conditions)
Employeur
  • Toutes les entreprises du secteur privé et public, y compris les associations, les professions libérales, et les entreprises de travail temporaire
  • Toutes les entreprises du secteur privé, y compris les entreprises de travail temporaire
  • Les Groupements d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification (GEIQ)

 Sont exclus : l’Etat, les collectivités locales et leurs établissements publics à caractère administratif

Contrat
  • Contrat à durée limité (CDL)
  • Contrat à durée indéterminée (CDI)
  • Contrat à durée déterminée (CDD)
  • Contrat à durée indéterminée (CDI)
Période d'essai
  • 45 jours en entreprise (hors temps en CFA) sauf cas particuliers
  • Non obligatoire et variable
  • Règles de droit commun ou selon accord ou convention
Accompagnement en entreprise
  • Maître d’apprentissage (obligatoire)
  • Tuteur (non obligatoire mais recommandé)
Les interlocuteurs
  • Les réseaux d’accompagnement à l’emploi
  • Les centres de formation
  • Les OPCO 

Pour chaque type de contrat, il existe des aides employeurs sous forme d'exonérations de charges, d'aides nationales à l'embauche, d'aides du Conseil Régional ou encore d'avantages fiscaux.

Pour en savoir plus, rdv sur le Portail de l'alternance

Mis à jour le 01/02/2021
Cet article vous a-t-il été utile ?