Apprentissage ou professionnalisation ?

Dans le cas d'une formation en alternance, vous allez devoir signer un contrat tripartite avec l'entreprise et l'école qui vous accueillent. Entre contrat de professionnalisation ou contrat d'apprentissage, lequel choisir ?

feu circulation au vert

Un contrat en alternance peut être mis en oeuvre à la condition :

  • d'avoir une entreprise qui recrute
  • d'avoir un organisme de formation/CFA
  • et en plus, dans le cadre du contrat de professionnalisation, un organisme financeur de la formation (OPCA)

Le choix du type de contrat en alternance se fait en concertation avec l’employeur suivant votre profil mais aussi votre situation, les objectifs de la formation ainsi que les besoins de l'entreprise et les aides financières possibles. Cependant, les organismes de formation eux ne proposent pas forcément les 2 modalités. Chaque contrat demandant une organisation et un rythme de formation différents...

La différences entre ces deux contrats porte notamment sur la durée du contrat, la durée de la formation et la rémunération associée mais aussi il est dit que  :

  • le contrat d'apprentissage se déroule dans le cadre du parcours de formation scolaire initiale
  • le contrat de professionnalisation a pour objectif de favoriser l'insertion dans l'emploi par une qualification complémentaire ou supérieure.

Dans les faits, les objectifs de ces 2 contrats sont proches mais pas leur cadre et mise en oeuvre !

  CONTRAT D'APPRENTISSAGE     CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION
Objectif
  • Obtenir un titre ou diplôme du CAP au Bac +5
  • Valider un diplôme, titre homologué ou qualification professionnelle de tout niveau reconnu par la branche professionnelle ou un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)
Public
  • Jeunes âgés de 16 à 29 ans sauf cas dérogatoires (handicap, projet de création d'entreprise, ...)
  • Jeunes de 16 à 25 ans
  • Demandeurs d’emploi de plus 26 ans 
  • Bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Personnes ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion (CUI)
Durée
  • 1 à 3 ans (4 ans pour les travailleurs reconnus handicapés)
  • 6 à 12 mois et jusqu’à 24 mois suivant :
    - un accord de branche, d’entreprise ou interprofessionnel
    - la situation du bénéficiaire (sans qualification, minima sociaux, sortant d’un contrat unique d'insertion)
Lieu de formation
  • En Centre de Formation d’Apprenti (CFA)
  • En centre de formation
    En formation interne à l’entreprise (sous conditions)
Statut
  • Salarié de l’entreprise
  • Salarié de l’entreprise
Employeur
  • Le secteur privé des domaines : artisanal, commercial, industriel,agricole.
  • Le secteur public, associatif et les professions libérales.
  • Les entreprises de travail temporaire.
  • Toute entreprise du secteur marchand
  • Les Groupements d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification (GEIQ)
  • Les entreprises de travail temporaire
  • Sont exclus : l’Etat, les collectivités locales et leurs établissements publics à caractère administratif
Contrat
  • Contrat à durée déterminée (CDD)
  • Contrat à durée indéterminée (CDI)
  • Contrat à durée déterminée (CDD)
  • Contrat à durée indéterminée (CDI)
Période d'essai
  • 45 jours en entreprise (hors temps en CFA) sauf cas particuliers
  • Non obligatoire et variable
  • Règles de droit commun ou selon accord ou convention
Accompagnement en entreprise
  • Maître d’apprentissage (obligatoire)
  • Tuteur entreprise (non obligatoire mais recommandé)
Les interlocuteurs
  • Les réseaux d’accompagnement à l’emploi
  • Les centres de formation
  • Les OPCO 

 

Pour chaque type de contrat, il existe des aides employeurs sous forme d'exonérations de charges, d'aides nationales à l'embauche, d'aides du Conseil Régional ou encore d'avantages fiscaux.

Par svernay le 13/02/2020
Cet article vous a-t-il été utile ?