Collège, lycée : comment rebondir en cas de décrochage scolaire ?

Sortir de l'école "sans métier" n'est pas une fatalité, ni un échec... Savoir saisir les opportunités et s'appuyer sur les dispositifs existants est essentiel pour rebondir.

sac à dos écolier

En France, la scolarité est obligatoire jusqu’à 16 ans et les jeunes de 16 à 18 ans ont l'obligation de se former, pour garantir à tous un socle de connaissances et de compétences suffisants.  Chaque année, environ 150 000 jeunes sortent de l’école sans diplôme ni qualification.

Chacun est unique, les parcours de vie sont divers. Chacun a des envies, des ambitions mais aussi des contraintes liées à sa situation personnelle. Tous ces facteurs influencent vos choix, et peuvent accélérer votre sortie du système scolaire.

  • Vous voulez vous émanciper du cadre scolaire et de ses exigences,
  • Vous considérez que les connaissances transmises par l’école vous sont inutiles ou vous avez fait un choix de formation par défaut,
  • Vous ou votre entourage avez des difficultés économiques qui ne vous encouragent pas à poursuivre votre scolarité ou votre environnement ne vous permet pas d'étudier sereinement,
  • Vous êtes anxieux à l'école ou avez des problèmes de santé qui perturbent votre scolarité,
  • Vous ressentez des difficultés d'apprentissage ou vous vous sentez dépassé...

Néanmoins, il faut savoir que la réalité est loin d’être facile pour les jeunes sortis de l’école sans diplôme ou qualification : emplois souvent précaires, contrats courts, temps partiels… Pour éviter de quitter le système scolaire trop tôt, certaines choses existent...

Vous êtes en train de décrocher...

Ne restez pas seul !

Quelques soient les raisons qui font que vous vous éloignez de votre scolarité, l'important est d'en parler. Cela vous aidera à prendre du recul, à mieux comprendre votre situation, à avoir des conseils mais aussi à envisager des solutions. N'hésitez pas à en parler à un professeur avec qui vous êtes en confiance, votre CPE, à votre CIO...

Quelques solutions

  • L'aménagement de scolarité : au collège et au lycée, votre emploi du temps peut être aménagé pour faire des stages. Cela peut vous aider à y voir plus clair sur vos choix d’orientation et donc être source de motivation. D'autres types d'aménagements peuvent être proposés pour répondre à vos besoins (santé...). Parlez en à votre chef d'établissement !
  • L'accompagnement scolaire : dans votre établissement, avec une association ou une MJC. Cela peut vous donner un coup de pouce et vous aider à remettre le pied à l’étrier dans certaines matières.
  • Les classes aménagées : certains collèges (et parfois lycées) accueillent temporairement ou sur une année scolaire les élèves en voie de déscolarisation dans des classes spécifiques (relais, passerelle, starter...). Elles proposent un rythme plus souple, un suivi plus individuel pour répondre à vos besoins.
  • La 3ᵉ prépa-métiers : si la voie professionnelle vous intéresse, vous pouvez demander à faire une 3ᵉ prépa-métiers (enseignement classique, stage, découverte de métiers et de formations...).
  • Le droit à l'erreur manifeste d'orientation : si vous êtes en seconde (pro, générale ou technologique) ou en 1ère année de CAP et que vous pensez avoir fait une erreur dans votre choix d'orientation, vous pouvez avant mi-octobre demander à changer de formation, en fonction des places disponibles. Parlez-en à vos professeurs !

Selon votre situation, il peut exister d'autres solutions, contactez votre CIO ! Certaines communes mettent aussi en place un Programme de Réussite Educative (PRE), jusqu'à 18 ans, pour vous accompagner dans vos démarches, contactez votre mairie !

Vous avez arrêté votre scolarité...

Ne restez pas seul !

Les réalités du monde du travail sont très difficiles pour les jeunes sans qualification ou expérience, mais il n’est jamais trop tard pour rebondir et mettre toutes les chances de votre côté ! Un projet professionnel se construit au fur et à mesure d’expériences, de formation bien sûr, mais aussi de rencontres.

N'hésitez pas à prendre contact avec un CIO, une mission locale, un professionnel jeunesse (éducateur, animateur, informateur jeunesse) pour être guidé dans vos réflexions et découvrir des solutions adaptées à votre situation. De plus, ces personnes sont souvent indispensables pour bénéficier de certaines aides.

Quelques solutions pour retourner à l'école :

Vous avez envie de reprendre vos études, de préparer un diplôme... Donnez-vous une nouvelle chance !

  • Nouvelles Chances : sur internet ou par téléphone au 0800122500. Cette plateforme vous propose des conseils sur votre orientation, d'envisager différentes solutions pour retourner à l'école. Pour les jeunes de 16 à 25 ans.
  • Les actions de remobilisation : si vous n'avez pas été pris sur les vœux de votre choix ou que vous avez arrêté votre scolarité, vous pouvez intégrer le DAVP (Dispositif d'Accès à la Voie Professionnelle, pour moins de 16 ans) ou la MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire, pour les 16-25 ans). Accessible en passant par votre CIO, ces actions permettent de construire un projet de reprise de scolarité ou un projet professionnel.
  • Les micros lycées : ces établissements vous proposent une scolarité adaptée (travaux en petits groupes, accompagnement individuel, rythme souple, pédagogie interactive...) pour présenter le bac ou vous remettre à niveau scolairement. Pour les jeunes de 16 à 25 ans, qui ont rompu avec l'école depuis plus de 6 mois.
  • Le diplôme d'accès aux études universitaires (DAEU) : il  est destiné aux personnes ayant interrompu leurs études sans avoir obtenu le baccalauréat, et qui souhaitent accéder aux études supérieures. Il donne une équivalence au baccalauréat.

D'autres solutions peuvent exister selon votre situation (remise à niveau, unité soins études, aide pour trouver une place en lycée...), parlez en avec votre CIO ou votre mission locale.

Quelques solutions pour réfléchir à son projet professionnel ou trouver un emploi :

Vous êtes en panne d'orientation, sans idée de projet, ou vous vous sentez dépassé dans votre recherche d'emploi :

  • L'école de la 2ème chance : elle aide à intégrer une formation qualifiante ou le marché du travail. Elle propose une remise à niveau des savoirs de base, des stages en entreprise, des activités culturelles et de loisirs, un accompagnement tout au long de la scolarité. Pour les jeunes de moins de 26 ans, sorti du système scolaire depuis plus d'un an. En Isère : à Grenoble, Vienne et Voiron.
  • La garantie jeune : c'est un contrat d'un an passé entre le jeune et la mission locale. Selon votre situation et vos besoins vous pouvez bénéficier de formations, de stages, d'accompagnement...dans le but de trouver un emploi ou une formation. Pour les jeunes de 16 à 25 ans (voir les autres critères), en passant par la mission locale.
  • La prépa-apprentissage : si l'alternance (se former tout en travaillant) vous intéresse, cette prépa vous aide à vous remettre à niveau, faire un choix d'orientation et faciliter la recherche d'un patron.
  • La promo 16.18 : c'est un programme de 4 mois pour vous remobiliser et vous aider à construire un projet professionnel durable. Pour les jeunes de 16 à 18 ans, en passant par la mission locale.

D'autres solutions existent selon votre situation (EPIDE, Sup de Pro...), parlez-en avec la mission locale.

Quelques alternatives :

  • Le service civique : une expérience de plusieurs mois au service de la société
  • Les Cadets de la République : pendant un an, vous êtes formé en alternance entre lycée professionnel, école de police et stages sur le terrain pour vous préparer au concours de gardien de la paix. Pour les jeunes non diplômés de 18 à 25 ans.
  • Les expériences à l'étranger : partir à l'étranger, de manière libre ou encadrée, pour découvrir de nouvelles choses, mais aussi se découvrir...

D'autres solutions peuvent exister selon votre situation et vos envies (engagement dans l'armée, formation dans la fonction publique pour les 16-28 ans...), parlez-en avec la mission locale ou avec nous...

 

Cet article a été écrit avec l'aide du service jeunesse de la Ville de Grenoble !

Par sboutroy le 11/02/2021
Cet article vous a-t-il été utile ?