Le travail au noir, la fausse bonne idée !

Travailler sans être déclaré par son employeur peut avoir de graves conséquences. Assurez-vous que votre employeur respecte cette obligation !

rouages

Travailler sans être déclaré par son employeur auprès de l’URSSAF ou de la Mutualité Sociale Agricole - MSA peut avoir de graves conséquences. Assurez-vous que votre employeur respecte cette obligation. Vous préservez ainsi vos droits à la protection sociale.

Les bons réflexes à adopter

  • Faites-vous remettre, le jour de votre arrivée dans l’entreprise, un justificatif de la déclaration préalable à l’embauche (DPAE) ou un contrat de travail écrit
  • Chaque mois, assurez-vous de disposer d’un bulletin de salaire, même si vous êtes payé en espèces. Le nombre d’heures indiquées doit correspondre au nombre d’heures travaillées
  • Dans les 48 h suivant votre embauche, vous devez signer un contrat de travail. C’est obligatoire pour les contrats à durée déterminée (CDD) et les contrats à temps partiel

Les conséquences si vous n’êtes pas déclaré

  • En cas d’accident du travail, vous n’êtes pas assuré et il sera difficile de faire reconnaître vos droits
  • Si vous perdez votre travail, vous n’aurez pas droit aux indemnités de chômage
  • Les périodes de travail non déclarées ne comptent pas pour le calcul de votre retraite
  • Si l’employeur ne vous paie pas ce qu’il vous doit, les recours seront difficiles
  • Sans bulletin de salaire, il est plus difficile de louer un appartement ou d’obtenir un crédit auprès d’une banque.

Pour aller plus loin

Par isentana le 04/07/2018
Cet article vous a-t-il été utile ?