Les aides pour financer son BAFA

Le BAFA n’est pas gratuit, il coûte entre 500 et 1 300 €. Sachez cependant qu’il existe différentes aides financières : CAF, Conseil Départemental, pour les volontaires en Service Civique ou les personnes handicapées.

pièces de monnaie euro

En fonction de votre lieu de domicile

Certains organismes attribuent des bourses pour passer le BAFA, sous conditions : 

  • Les Directions départementales de la cohésion sociale (DDCS/DDCSPP) de votre département peuvent délivrer des bourses sous conditions (jeunes boursiers ou bénéficiaires du RSA, par exemple). Attention, beaucoup sont aujourd’hui supprimées.
  • La Caisse d’allocations familiales (CAF) délivre une aide financière avec des majorations possibles suivant la session d’approfondissement ou de qualification.
  • Votre commune via le service jeunesse de votre Mairie ou la structure Information Jeunesse de proximité peut vous orienter sur les aides existantes. Sachez que certaines communes négocient directement des tarifs et des places avec des organismes BAFA de proximité pour les jeunes de leur territoire.
  • Votre Conseil départemental.

En fonction de votre situation personnelle

D'autres organismes peuvent vous aider dans votre recherche de bourse pour passer le BAFA :

  • Les personnes en situation de handicap peuvent se renseigner auprès de Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH).
  • Pour les jeunes de la région Auvergne Rhône-Alpes, engagés sur une mission bénévole ou volontaire dans une association, il existe un financement spécifique de 200€ grâce au dispositif Pass'Région. Pour en savoir plus : Site officiel de la région Auvergne Rhône-Alpes.
  • Si vous êtes demandeur d'emploi, la Mission locale ou Pôle emploi, sous certaines conditions pour faciliter votre insertion professionnelle, peut prendre en charge le coût de formation du BAFA. Renseignez-vous auprès de votre conseiller.
  • Le Comité d’entreprise de vos parents, ou votre employeur (si vous êtes salarié).
  • Enfin, certains employeurs du secteur de l’animation proposent de financer une partie du coût du BAFA en échange de temps de travail assuré en tant que bénévole.
Par isentana le 04/07/2018
Cet article vous a-t-il été utile ?