Monter un projet : se poser les bonnes questions

Vous souhaitez organiser un concert, aménager un skate park, créer une association, un groupe de musique, une action de solidarité, une compétition de jeux en réseaux, partir à l'étranger... ou tout autre projet individuel ou collectif ?

couple regardant l'horizon

Quoi ? Quel est mon projet ?

Que voulez-vous faire ? Quel est le cœur de votre projet ? Cela peut être d’organiser un festival culturel ou un tournoi sportif, de partir à la rencontre de jeunes d’autres pays, d’échanger autour d’un voyage récent via une exposition photo…

Bien évidemment, un projet peut être transversal et concerner plusieurs domaines : un projet d’échange entre des jeunes compagnies de danse hip-hop de France, d’Espagne et d’Allemagne est autant un projet international qu’artistique.

Intéressez-vous ensuite aux projets similaires au vôtre. 

Deux raisons à cela :  

  • proposer un projet original et/ou innovant. En effet, les financeurs sont tous sensibles à la nouveauté à l'expérimentation
  • bénéficier de l’expérience des vos prédécesseurs. Vous éviterez bien des galères en ne commettant pas les mêmes erreurs

Pourquoi ?

C'est la question déterminante, car elle implique votre motivation. C’est à partir d’elle que l’on va évaluer votre projet. En résumé, plus vous serez motivé, plus vous aurez des chances de réussir !

  • Pourquoi avoir choisi ce projet ?
  • D'où vous vient cette idée ?
  • Quelles sont vos motivations ? 

Pour qui ? A qui profitera votre action ?

Bien sûr, vous faites ce projet en partie pour vous, parce que vous en tirerez un intérêt personnel, qu’il parte d’une envie, individuelle ou collective.

Mais n’oubliez pas que d’autres personnes peuvent bénéficier de votre action. D'ailleurs, cette question vous sera régulièrement posée. Les financeurs voudront voir l’intérêt qu’ils ont à vous aider, en termes de retombées sur la commune, l’université…

Qui ? Qui êtes-vous ?

Allez vous porter le projet : seul ou en équipe ? Déterminer également vos points faibles et vos points forts par rapport à la réalisation de votre projet.

Conseils : si vous partez sur un projet en solo, essayez de ne pas rester isolé en vous faisant accompagner très vite par des professionnels.

Où ? Quelle est la portée géographique de votre projet?

Votre projet a-t-il une dimension : locale, départementale, régionale, nationale, européenne, internationale ? Quel est le lieu retenu à ce jour pour sa réalisation ? Pourquoi ce choix ? 

Il est utile de situer l’espace géographique de réalisation du projet pour déterminer les structures et les partenaires pouvant vous aider et/ou vous financer. Il informe aussi sur son importance et sa durée car un projet à l’échelle internationale demande souvent plus de moyens financiers, plus de temps et plus de travail qu’un projet à l’échelle nationale ou locale.

Quand ? Quelle durée ?

L'initiative que vous proposez est-elle ponctuelle ou prévue pour durer ?

S’il s’agit d’un évènement ponctuel, réfléchissez bien au moment le plus opportun pour le réaliser (ex : évitez de faire une action qui s’adresse à des classes en période de vacances scolaires, ou un évènement étudiant pendant les examens !). Pensez aussi à la possibilité de vous associer à des évènements déjà existants (faire connaître son groupe pendant la Fête de la Musique…)

De combien de temps disposez-vous pour mener à bien votre projet ? 

Situez votre projet dans le temps, pour vous et vos partenaires, en définissant bien les différentes étapes de réalisation et en fixant des "dates butoirs" pour chacune d'elles. Vous pouvez rédiger un calendrier prévisionnel décrivant les phases successives de l'avancée de votre projet.

Conseils : deux types de dates sont essentielles et à respecter dans tous les cas : les dates de dépôt des dossiers et les dates de jury. Vous pouvez construire votre planning en vous appuyant sur ces dates.

Evaluer la faisabilité de son projet !

Répondre à l’ensemble de ces questions va vous permettre d’évaluer la faisabilité de votre projet. Celle-ci repose sur :

  • la motivation des porteurs du projet
  • les possibilités de partenariat
  • la capacité du projet à rassembler des moyens humains, matériels et financiers
  • le temps
Par isentana le 11/07/2018
Cet article vous a-t-il été utile ?