S'outiller : dossier, budget, planning

Formaliser son projet est une étape incontournable qui passe par la réalisation d'un dossier de présentation. Le dossier de présentation, c'est de la pièce d'identité de votre projet ! Il doit vous aider à convaincre vos interlocuteurs. On y portera donc une attention toute particulière.

pot de crayons de couleur

Le dossier de présentation 

C’est un outil totalement indispensable aussi bien pour vous que pour vos interlocuteurs. Vous vous devez de le connaître sur le bout des doigts.

Sur la forme, il doit être :

  • couvert (nom du projet, contact) et sommairisé
  • court (6 à 12 pages), clair et attractif (visuels)
  • argumenté
  • dactylographié et orthographié
  • complété (lettres de soutiens, articles de presse, photos…)
  • évolutif

Sur le fond il doit contenir : 

  • la présentation des porteurs du projet
  • un descriptif du projet, origine, objectifs visés et son contexte (social, historique, culturel)
  • sa localisation et le planning de réalisation
  • les moyens mis en oeuvre : techniques, humains, matériels (déjà acquis ou à rechercher)
  • un budget actualisé et détaillé
  • la liste des partenaires techniques et financiers déjà impliqués dans le projet
  • la communication prévue auprès des médias
  • les prolongements possibles
  • les documents complémentaires

La présentation des porteurs du projet :

Pas de CV classique mais une petite présentation biographique de chacun des participants avec leurs fonctions, leurs compétences dans le projet ainsi que la répartition des tâches au sein de l'équipe. N'oubliez pas d'indiquer les coordonnées où l'on peut vous joindre le plus facilement.

Le budget prévisionnel 

Il doit faire apparaître toutes les dépenses et toutes les recettes nécessaires à la réalisation du projet, évaluées le plus précisément possible. Il s’agit d’un budget prévisionnel qui, comme son nom l’indique, évoluera au fur et à mesure de l’avancée de votre projet (il faut le dater pour montrer qu’il est évolutif). Il se présente sous forme d'un tableau avec une colonne dépenses et une colonne recettes.

Règle de base : le budget doit être équilibré, dépenses = recettes

Conseils : 

  • intégrez une marge d’imprévus de 5 à 10 % du budget total
  • indiquez dans la colonne des recettes pour chaque somme et parrainage ce qui est acquis et ce qui est en attente.

Les documents complémentaires 

  • une lettre d’accompagnement, où vous présentez brièvement votre projet et ce que vous souhaitez obtenir, peut convaincre un financeur 
  •  des lettres de soutien ou de recommandation d'organismes ou de personnalités faisant autorité dans le domaine dont traite votre projet
  • des dessins, photos, croquis, données chiffrées, cartes …facilitant la compréhension de votre projet
  • les devis justifiant les dépenses prévues
  • des articles de presse, si vous avez déjà fait connaître votre idée  

 ... Bref, tout ce qui peut mettre en valeur votre projet !

Par isentana le 11/07/2018
Cet article vous a-t-il été utile ?