Se défendre contre les discriminations

Quelle que soit votre origine, votre lieu d’habitation, votre handicap, votre sexualité, vous avez le droit de trouver un logement, un emploi ou de vous divertir en boîte de nuit. Si vous êtes victime de discrimination, ne vous laissez pas faire, n’oubliez pas que c’est un délit.

Copyright : Fotolia 4 poires, 3 jaunes, 1 violette

Attention, l’égalité de tous face aux droits est souvent mise à mal car de nombreux stéréotypes continuent d’exister et d’avoir de graves conséquences sur la vie quotidienne de certaines personnes. 

Les critères de discrimination : que dit la loi ?

« Une discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère interdit par la loi (sexe, âge, état de santé…) et dans un domaine cité par la loi (accès à un service, embauche…).

Aujourd'hui, 20 critères de discrimination sont prohibés par la loi.

infographie stop discriminations

Source : Stop Discriminations

Qui contacter ?

Des services publics, des associations et des organismes sont présents pour informer et accompagner les victimes dans les démarches juridiques et administratives, le plus souvent gratuitement.

  • Le défenseur des droits

Vous pouvez contacter Le Défenseur des Droits (autorité constitutionnelle indépendante), qui agit et lutte contre toute forme de discrimination : 09 69 39 00 00 (coût d'une communication locale à partir d'un poste fixe, du lundi au vendredi de 8h à 20h)

  • Les autres organismes

En fonction de la nature de la discrimination dont vous êtes victime, vous pouvez également contacter une association locale comme la Ligue des droits de l’homme, le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'amitié entre les Peuples), SOS Racisme, le DAL (association Droit au Logement), La Cimade, Ni putes ni soumises…

Par isentana le 24/01/2018
Cet article vous a-t-il été utile ?