Se défendre contre les sectes

La MIVILUDES (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) recense depuis 2002 de très nombreux mouvements sectaires établis en France. Les sectes s’infiltrent dans tous les secteurs d’activités et ciblent leur public : les jeunes, les personnes fragilisées ou en quête de réponses qui pourraient combler leurs doutes.

copyright : Fotolia main prenant une marionette

Qu'est-ce qu'une dérive sectaire ?

Selon la MIVILUDES, la dérive sectaire est "un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l'ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société"

Soyez vigilant !

Certains domaines comme la formation professionnelle, le développement personnel, l'aide aux devoirs sont particulièrement attractifs pour les mouvements sectaires qui, sous couvert d’apporter des éléments positifs aux personnes, les manipulent et les rendent dépendants au mouvement. Soyez donc vigilant, et ne foncez pas tête baissée dans tout ce qui vous paraît « merveilleux» ou « idéal ». C’est souvent trop beau pour être vrai…

Même derrière une offre d’emploi peut se dissimuler une annonce d’un groupe sectaire qui essaie de recruter de nouveaux adeptes.

Si vous avez un doute, posez-vous les bonnes questions : dans le groupe, reste-t-on en lien avec l’extérieur ? Vous demande-t-on de l’argent ? Gardez-vous votre liberté de penser et d’agir ? Quelqu’un en particulier dirige-t-il le groupe ? Les compétences annoncées sont-elles réelles ?

Où s'informer ?

Si vous souhaitez vous informer ou signaler un comportement « sectaire », vous pouvez contacter :

  • L'UNADFI (Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l’Individu Victimes de Sectes) et ses antennes locales
  • Le CCMM (Centre Contre les Manipulations Mentales) et son antenne
  • En cas d’urgence, n’hésitez pas non plus à contacter la police ou la gendarmerie.

 

 

Par pguyomar le 16/07/2018
Cet article vous a-t-il été utile ?