Tatouages temporaires et permanents : la check-list avant de sauter le pas

Se faire tatouer est une pratique de plus en plus courante : 27 % des moins de 35 ans sont concernés ! Si marquer votre peau à l'encre est une idée qui vous séduit, que ce soit le temps des vacances ou pour la vie, voici une petite liste de conseils pour vous lancer sereinement.

Femme avec un tatouage sur le bras

Tatouage temporaire : vigilance !

Les tatouages temporaires sont dessinés sur la peau à l'aide de colorants, et disparaissent au bout de quelques semaines. La méthode d'application varie : tampon, pochoir, pinceau... Ils sont typiquement proposés sur les lieux de vacances, et leur aspect éphémère peut les faire paraître inoffensifs. Si exposer un tatouage le temps de vos bains de soleil vous tente, veillez à vérifier quelles règles d'hygiène sont appliquées par la personne qui vous le propose. Ce sont notamment les encres utilisées qui risquent de provoquer des allergies et des réactions cutanées désagréables, voire réellement dangereuses. 

  • On vous propose un tatouage au henné noir ? Méfiance : la couleur naturelle du henné tend vers le orange-marron, et pour obtenir un rendu plus proche des tatouages permanents, certains marchands y ajoutent de la para-phénylènediamine (PPD), une substance toxique interdite dans les produits cosmétiques.
  • Prenez garde également si l'on vous promet un séchage rapide, car le henné naturel demande un temps de séchage d'au moins une heure pour être correctement fixé.
  • N'hésitez pas à demander au tatoueur de vérifier la composition des encres, à la recherche de la fameuse PPD. Adoptez également ce réflexe si vous souhaitez acheter un tatouage temporaire en ligne !

Tatouage permanent : le fruit d'une mûre réflexion

Le tatouage permanent consiste à introduire des encres sous la peau à l'aide d'aiguilles. Ces micro-performations permettent de marquer le dessin de manière durable. Il est important d'avoir en tête que vous allez le garder à vie, et que ce n'est donc pas un choix à faire à la légère. 

  • Prenez le temps de réfléchir au style qui vous plaît et de découvrir différents tatoueurs. La plupart exposent leur travail sur les réseaux sociaux, mais vous pouvez également vous rendre à des conventions et des salons de tatouage pour les rencontrer directement, voire demander leur ressenti à des clients. 
  • Un dessin vous plaît ? Imprimez-le et gardez-le à portée de main, de sorte à l'avoir sous les yeux tous les jours. Un bon moyen de vérifier si vous risquez de vous en lasser.
  • Si vous confirmez votre choix et décidez de prendre rendez-vous, soyez patient : certains salons sont complets des mois à l'avance ! C'est l'occasion d'avoir du temps pour confirmer votre envie et votre décision

On choisit un professionnel de confiance ! 

Vous avez eu un coup de cœur pour le travail d'un tatoueur ou d'une tatoueuse ? Bonne nouvelle ! Mais au-delà de son style, vérifiez ses pratiques en matière d'hygiène et de santé.

  • N'hésitez pas à lui poser toutes vos questions sur le déroulement d'une séance et sur sa manière de procéder. Vous pouvez également demander à visiter son studio.
  • Les tatoueurs sont tenus d'utiliser des gants et du matériel neuf et stérile pour chaque client (aiguilles, encres), déballé devant vous. Ces pratiques sont incontournables puisqu'elles veillent à éviter les risques de transmission de virus et bactéries (staphylocoques, hépatites, etc.).
  • Bon à savoir : le métier de tatoueur n'est pas reconnu par un diplôme. Les professionnels suivent cependant une formation aux conditions d'hygiène et de salubrité, dont le certificat doit être affiché dans leurs locaux. 
  • Vous êtes allergique à certaines substances qui risquent d'être utilisées pendant la séance de tatouage ? Pensez à en parler, afin de voir si le tatoueur peut adapter son matériel (matière des gants, encres...). 

Maintenant que vous êtes en confiance, écoutez les conseils du pro : il s'y connaît ! S'il refuse de vous tatouer votre licorne de deux centimètres parce qu'un dessin trop petit risque de mal vieillir, c'est une bonne chose. Vous êtes face à quelqu'un qui prend son travail à cœur et qui réfléchit sur le long terme !  

On se prépare et on s'équipe !

Là encore : on écoute les consignes ! Veillez à bien vous préparer avant le jour J en suivant les indications du tatoueur. Certains vous demanderont même de signer un protocole à respecter afin de vous présenter au rendez-vous dans les meilleures conditions possibles. 

  • Pensez à hydrater régulièrement votre peau en amont afin qu'elle ne soit pas trop sèche. De même, choisissez bien la période de l'année pour vous faire tatouer : on évite de le faire juste avant ou après les vacances au soleil, période à laquelle la peau est fragilisée par le bronzage.
  • Si vous souffrez de maladies de peau, une visite chez votre dermatologue avant le passage à l'acte peut être une bonne décision. C'est l'occasion de vérifier que la zone à tatouer ne comprend pas de grains de beauté suspects ou de risques particuliers. 
  • Arrivez en forme ! Proscrivez l'alcool et préférez une bonne nuit de sommeil la veille de votre rendez-vous. Prévoyez également un repas consistant afin de fournir à votre corps le carburant nécessaire pour tenir l'effort de la séance. 
  • Pensez à vous munir à l'avance de ce qui vous aura été recommandé par le tatoueur : crème réparatrice ou huile de coco pour aider votre peau à cicatriser, savon neutre pour le nettoyage. 
  • L'exposition au soleil est à éviter dans les mois qui suivent le tatouage, mais celui-ci devra dans tous les cas être protégé pendant toute votre vie si vous voulez qu'il vieillisse au mieux. Ayez toujours à portée de main une crème solaire écran total pour vous prévenir de toute dégradation qui pourrait nuire à votre santé.

Et si on est mineur ?

Pour se faire tatouer lorsqu'on a moins de 18 ans, il est nécessaire de pouvoir fournir une autorisation écrite signée par les parents. Elle sera conservée pendant 3 ans. Le tatoueur peut exiger que le parent soit présent et signe le document devant lui pour éviter tout litige. 

Vous avez coché tous les points de la check-list ? Vous voilà paré pour vous lancer ! Gardez en tête que dans tous les cas, le risque zéro n'existe pas et que l'acte de se faire tatouer peut provoquer des complications de santé. Soyez attentif à toute réaction de votre corps qui vous paraît anormale et consultez un dermatologue si vous avez le moindre doute.  

Pour aller plus loin 

 

Mis à jour le 27/09/2021
Cet article vous a-t-il été utile ?