Le logement en résidence

Plusieurs types de résidences existent, selon votre statut, votre budget et vos exigences. Elles s'adressent aux étudiants, aux jeunes actifs, aux jeunes en mobilité et en difficulté et même aux jeunes en volontariat de Service Civique à la recherche d'un logement.

facade d'immeuble moderne

Résidences du Crous

Les logements en cités et résidences universitaires du Crous sont attribués aux étudiants, sous conditions de ressources, pour une année universitaire (demande renouvelable). Les étudiants boursiers sont prioritaires.

N’attendez pas les résultats du bac pour préparer votre rentrée ! Les demandes de bourse et de logement étudiant sont à faire en ligne entre le 15 janvier et le 31 mai pour la rentrée suivante via la procédure du Dossier social étudiant (DSE). Une réponse vous est donnée fin juin. L’admission est définitive dès lors que vous versez une provision avant une date limite.

Adressez-vous au Crous de votre académie (Lyon et Grenoble) pour en savoir plus sur le prix des loyers, les services proposés (connexion internet, équipements dans les habitations…), la localisation des résidences, les logements libres en cours d’année (départ d’étudiants en stage ou en réorientation par exemple), les restos U et cafets U…

Un seul site pour toutes vos démarches : MesService.etudiant.gouv.fr

Les avantages de la résidence étudiante

  • Les loyers en Cité U sont toutes charges comprises,
  • Ce type de logement ouvre droit aux aides au logement (APL),
  • Pas de taxe d’habitation,
  • Accès à Internet.

Foyers pour étudiants

Gérés par des associations, ils proposent des chambres. Les foyers pour étudiants peuvent être à caractère religieux, avec des conditions d’accueil spécifiques : pour filles ou garçons uniquement, règles de vie strictes, animations pastorales…

Renseignez-vous au préalable pour vérifier que ce type de foyer vous convient.

Résidences privées pour étudiants et jeunes actifs

Les résidences privées pour étudiants et jeunes actifs proposent des appartements équipés et meublés aux étudiants et aux jeunes salariés le temps d’un stage, des études… Ces résidences ouvrent droit à l’APL.

Des espaces collectifs sont accessibles aux résidents : salle de travail, salle de convivialité, ainsi que des services : laverie, local à vélo, parking…

Les résidences sont souvent bien situées : en centre-ville, proche des universités, des transports en commun. Avant de vous engager, faites-vous préciser les tarifs, les charges, les frais de dossiers éventuels, les conditions de départ (préavis…), pour ne pas avoir de surprise financière.

La plupart des résidences propose d’effectuer votre demande de logement sur leur site :


Logement en résidences Habitat Jeunes

Les résidences Habitat Jeunes accueillent des jeunes de 16 à 30 ans en mobilité professionnelle et sociale : jeunes travailleurs, salariés, apprentis, stagiaires, demandeurs d’emploi indemnisés... Quelques places sont également disponibles pour les étudiants.

Les avantages :

  • Ces résidences offrent des logements meublés (chambre, studio, T1, colocation) et abordables (ouverture de droit à l’APL majorée),
  • L’accès au logement au sein des résidences Habitat Jeunes est facilité : pas de garant physique, ni d’avance de loyer et d’engagement de durée,
  • Enfin, ce sont des lieux de rencontre et de convivialité grâce aux espaces collectifs et à la présence d’une équipe socio-éducative.

Pour faire votre demande en ligne :  www.logement-jeunes.unhaj.org

Résidences et logements pour jeunes en volontariat de Service Civique

Certaines associations proposent, le temps de votre mission de volontariat en Service Civique, l’accès à des colocations à moindre coût : environ 200 €. Citons pour exemple, en région lyonnaise, l’association AILOJ.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter votre CLLAJ ou la mairie du lieu où vous souhaitez résider.

Résidences sociales

On retrouve notamment sous cette appellation les résidences Adoma ou Coallia. Elles s’adressent à tout public en difficulté : jeunes actifs précaires, familles monoparentales démunies, demandeurs d’asile, travailleurs migrants…

Les résidences sociales apportent une solution transitoire en attendant un relogement dans le parc immobilier traditionnel. Ces logements temporaires sont meublés et conventionnés APL.

Les résidents disposent également d’un accompagnement pour les aider dans leurs démarches administratives et d’accès aux droits. Vous pourrez être dirigé(e) vers une de ses résidences en passant par l’intermédiaire d’un travailleur social (CCAS, mission locale…).

Les "avantages" des résidences sociales

  • La redevance (loyer) payable à la fin du mois est toutes charges comprises.
  • Durée de séjour variable : à la semaine, au mois. 
  • Préavis de départ d’une semaine.

En cas d’urgence

Si vous êtes sans-abri (en rupture familiale, expulsé par votre propriétaire, sans aide pour vous héberger provisoirement…), ou témoin d’une telle situation, appelez le 115 pour ne pas dormir dans la rue, pour être aidé ou pour venir en aide.

Numéro vert, gratuit, fonctionnant 24h/24 et 7j/7.

Retrouvez toutes les adresses utiles sur le guide en téléchargement ci-dessous.

 

Par pguyomar le 16/07/2018
Cet article vous a-t-il été utile ?